Home ComputingTablette Ancien cadre d’Apple sur l’iPad : « personne ne sait à quoi ça sert, c’est limité »

Ancien cadre d’Apple sur l’iPad : « personne ne sait à quoi ça sert, c’est limité »

by Françoise Fontaine
PUBLICITE

Ancien cadre d’Apple sur l’iPad : « personne ne sait à quoi ça sert, c’est limité »

by Françoise Fontaine

L’ancien dirigeant d’Apple, Jean-Louis Gassee, continue d’affirmer que l’iPad est un échec car même après des années, personne ne sait à quoi il sert.

Dans un article publié sur son blog MondayNote, Gassee analyse les résultats financiers d’Apple, qu’il qualifie de « généralement bons« , puisque les revenus ont augmenté de près de 8 % et que les bénéfices ont augmenté de 5 %, même contre une augmentation de 20 % des dépenses de recherche et développement.

Le seul inconvénient, selon Gassee, ce sont les données de l’iPad qui sont définies comme « moins ensoleillées ».

L’informaticien, qui est directeur général de la division Macintosh d’Apple depuis 1991, affirme que « malgré les efforts pour renforcer la gamme iPad, avec iPadOS, les ventes ont chuté. Au cours des trois derniers mois et pour l’ensemble de l’année, les revenus du Mac ont augmenté tandis que les revenus de l’iPad ont diminué », comme l’a annoncé Apple dans son dernier rapport trimestriel.

Lire aussi : IPad : Apple a testé un iPad en plastique

La gamme iPad pourrait être retirée du marché :

C’est précisément ici que s’enchaîne la discussion sur la tablette, dont Gassee fait un excursus. « L’iPad a une histoire troublée et mouvementée. Après une ascension fulgurante des ventes après son lancement en 2010, le chiffre d’affaires a commencé à décliner en 2013 », mais quelles en sont les raisons ? Gassee cite une déclaration de Steve Jobs, qui envisageait une place pour l’iPad entre l’iPhone et le Mac.

Mais « qu’est-ce qu’un iPad exactement ? Un iPhone plus gros ou un Mac plus petit et compromis ? » est la question que se pose Gassee, selon laquelle à ce jour, des années plus tard, on ne comprend toujours pas à quoi sert l’iPad.

Lire aussi : Apple annonce le puissant iPad Pro avec puce M2

« S’il doit y avoir une troisième catégorie d’appareils, elle devra être meilleure que les ordinateurs portables et les smartphones pour surfer sur Internet, envoyer des e-mails et lire. Sinon, il n’a aucune raison d’exister. Le problème est que les ordinateurs portables ne sont pas meilleurs en quoi que ce soit, mais nous pensons que nous avons quelque chose qui l’est, à savoir les iPads », déclare Gassee, selon qui Apple n’a pas fait grand-chose pour rendre les tablettes plus productives et n’a fait qu’en faire un « iPhone géant » mais limité. Le chemin emprunté par le constructeur conduit l’iPad à être de plus en plus un Surface, sans logiciel à la hauteur.

Laisser un commentaire

Related Posts