Home ActualitéWindows Microsoft Defender diminue les performances du processeur Intel

Microsoft Defender diminue les performances du processeur Intel

by Françoise Fontaine
PUBLICITE

Microsoft Defender diminue les performances du processeur Intel

by Françoise Fontaine

Le lancement de la nouvelle version de Microsoft Defender sur Android, iOS, macOS et Windows n’est pas passé inaperçu non seulement pour la particularité de l’application sur les smartphones, mais aussi pour certains problèmes techniques. Selon des tests récents, Microsoft Defender a un impact notable sur les performances des processeurs Intel.

Le récent rapport publié par TechPowerUp parle de lui-même : une fois analysé à la loupe, Microsoft Defender s’avère problématique pour les processeurs Intel Core de 8e, 9e, 10e et 11e génération pour les ordinateurs de bureau et portables. Les tests sur le processeur Intel Core i9-10850K de la gamme Comet Lake montrent une baisse des performances de 6% due à l’antivirus stock du géant de Redmond.

Lire aussi : Les smartphones Samsung seront plus rapides avec One UI 5.0 et Android 13

Cela suggère qu’il existe un bogue inconnu dans Defender qui n’affecte que les processeurs Blue Team et non AMD, à la fois sur Windows 10 et Windows 11. Il n’y a actuellement qu’une seule solution de contournement fournie par TechPowerUp : désactiver la protection dans Windows Defender en temps réel ou utiliser la dernière version de ThrottleStop (9.5) et la fonction intégrée « Windows Defender Boost » pour surveiller la fréquence de base réelle dans toutes les applications et tirer pleinement parti du processeur Intel si vous êtes intéressé par ce problème.

Pour savoir si vous aussi vous êtes victime de ce bug, il vous suffit d’utiliser l’utilitaire Counter Control.

Laisser un commentaire

Related Posts